Dernièrement…

🍇 Après un épisode de gel inédit la semaine dernière, #Amoéba est soulagée d’annoncer le maintien de son programme d’essais sur #vigne. Toutes les équipes d’#Amoéba souhaitent également exprimer leur soutien aux #viticulteurs.
#gelvigne #viticulture

$ALMIB #Amoéba vient de mettre à disposition sur son site internet le Document d’Enregistrement Universel 2020 incluant le rapport financier annuel.
Communiqué de presse : https://bit.ly/2Qcpj5L
Site internet : https://www.amoeba-nature.com

💧$ALMIB #Amoéba vient de soumettre la demande d’autorisation de son dossier #biocide aux États-Unis. Pour en savoir plus : https://bit.ly/3rUshZR

🌱 $ALMIB #Amoéba et ses partenaires lancent en 2021 une nouvelle campagne massive d’essais au champ pour tester son produit de #biocontrôle sur un large spectre de cultures. Pour en savoir plus : https://bit.ly/3fK8w4J

Micro-organisme novateur

Propriété intellectuelle

Chez Amoéba, nous apportons une attention particulière à la gestion de notre Propriété Intellectuelle. La protection de notre savoir-faire s’appuie à la fois sur le secret industriel et sur le dépôt de brevets.

 

A ce jour, Amoéba détient une licence exclusive d’exploitation du brevet suivant, conférée par l’Université Claude Bernard Lyon I : Procédé de lutte biologique contre la prolifération des Legionella pneumophila.

 

Ce brevet s’applique principalement à la lutte contre ce pathogène dans les eaux industrielles de refroidissement et les eaux chaudes sanitaires.

De nombreux brevets déposés

En plus de cette licence exclusive, quatre familles de brevets sont détenues par Amoéba :

  • Brevet : Procédé de lutte biologique contre la prolifération des Listeria, un germe fortement impliqué dans les infections alimentaires. Ce brevet concerne les eaux servant au nettoyage des équipements et matériels en contact avec des denrées alimentaires.

 

  • Brevet : Procédé de lutte biologique contre la prolifération des Pseudomonas, premier germe   responsable   des   infections   nosocomiales   dans   les   établissements   de soins. Le brevet s’applique au segment de marché des Eaux Chaudes Sanitaires (ECS).  

 

  • Brevet : Procédé de lutte biologique contre Naegleria fowleri, une amibe extrêmement pathogène vivant dans les eaux douces et les eaux des tours de refroidissement, notamment des centrales nucléaires.

 

  • Brevet : Utilisation thérapeutique ou non-thérapeutique de Willaertia magna C2c Maky comme fongistatique et/ou fongicide, pour la lutte contre les champignons pathogènes des plantes et de l’homme.