🗳️ Assemblée Générale le 27 juin 2024 : Plus d’infos ici

Dernièrement…

AMOEBA : Informations complémentaires et axes de croissance

AMOEBA annonce des informations complémentaires ainsi qu’une révision des axes de croissance

Chassieu (France), le 15 février 2024 – 08h45 – AMOÉBA (FR0011051598 – ALMIB), biotech industrielle spécialisée dans le traitement du risque microbiologique, développant un agent de biocontrôle pour le traitement des plantes en agriculture et un ingrédient cosmétique anti-âge, annonce des informations complémentaires suite au changement de gouvernance ainsi qu’une révision des axes de croissance de la société.

Dans le cadre de la réorientation d’Amoéba d’une société de Recherche et Développement à une
société commerciale et industrielle, la nouvelle équipe dirigeante a établi une stratégie visant à
prioriser une gamme de produits à forte rentabilité et permettant une commercialisation qui soit la
plus rapide possible. Cette stratégie a pour ambition de maximiser au plus vite la valeur de l’entreprise
au bénéfice de l’ensemble de ses actionnaires.
Ainsi la Société entreprend les actions suivantes :

Biocontrôle
Ce segment de marché est au cœur des activités de la Société. L’évaluation réglementaire de la
substance active au niveau européen arrive dans sa dernière ligne droite et devrait se terminer en
septembre 2024. La commission européenne disposera ensuite de six mois pour officialiser la décision
d’homologation de la substance active. En parallèle, les demandes d’homologation pour les produits
formulés AXPERA NOA et AXPERA EVA seront déposées dans 8 pays européens (France, Italie, Espagne,
Grèce, Portugal, Allemagne, Belgique et Pays-Bas). Les autorisations de mise sur le marché devraient
être obtenues mi-2025.
Dans le même temps, les dossiers de demande d’homologation d’AXPERA NOA et AXPERA EVA seront
déposés aux Etats-Unis en 2024 avec une autorisation attendue mi-2025.
Parallèlement à ces démarches règlementaires, Amoéba prépare en même temps sa stratégie de
distribution en Europe et aux Etats-Unis. En ce qui concerne les cultures ciblées, le recentrage sur des
segments de marché à marges élevées conduit à relativiser le poids du secteur de la vigne à court
terme quand bien même des accords avec des Maisons d’importance restent d’actualité. Les cultures
sous serres, plus rentables, seront initialement privilégiées en termes de ressources et d’effort
commercial.

Cosmétique
Comme annoncé dans le communiqué de presse du 16 octobre 2023, « le marché des produits
cosmétiques est une industrie en pleine croissance qui a été remise en question ces dernières années
en raison de l’origine chimique et de l’impact sanitaire et environnemental de ses ingrédients. Ce
nouvel ingrédient cosmétique biosourcé ayant de nombreux effets bénéfiques pourrait permettre, une
fois intégré dans une formulation cosmétique, d’obtenir un produit naturel multifonction ».
Les premiers résultats des tests de l’ingrédient cosmétique sur peau artificielle ont démontré
d’excellents résultats (cf. Communiqué de presse du 16 octobre 2023). Une première étude clinique
réalisée par l’Institut d’Expertise Clinique et impliquant 30 volontaires est planifiée pour débuter à la
fin de ce mois et délivrera ses résultats au début du second semestre 2024.
Cette application, relativement récente, est extrêmement intéressante pour sa forte valeur ajoutée, la
rapidité et facilité de mise sur le marché pour un ingrédient actif de qualité et également parce
qu’Amoéba dispose déjà des capacités de production nécessaires et suffisantes au bon développement
de cette application.
Afin d’identifier d’autres marchés, différents usages vont être testés en 2024 notamment le traitement
des cheveux (chute et repousse) et l’aide à la cicatrisation.

Biocide
Cette activité n’est plus considérée aujourd’hui comme un axe stratégique pour Amoéba compte tenu
du refus de son homologation par la Commission Européenne.
Le produit biocide étant néanmoins homologué aux Etats Unis pour le traitement des eaux dans les
circuits de refroidissement fermés, des démarches sont initiées pour y céder cette activité.
En vue d’une cession, cet actif peut également être attractif pour des opérateurs de l’industrie de l’eau
localisés dans des pays où les demandes d’homologation n’ont pas encore été déposées (Asie, Afrique).

Production
Le report de la construction de l’usine de Cavaillon, dont la capacité n’était pas en ligne avec les
développements commerciaux attendus sur le court terme, est confirmé et des accords ont été trouvés
avec les sociétés engagées dans la construction de l’usine afin de minimiser les impacts cash-flow.
Par ailleurs, les études portant sur un investissement ciblé d’augmentation des capacités des lignes
pilotes, localisées au siège de la Société à Chassieu sont en voie de finalisation. L’unité de production
de Chassieu permettra d’assurer les ventes des produits pour les activités Biocontrôle et Cosmétique
jusqu’à fin 2026.

Finance
Cette nouvelle orientation stratégique d’Amoéba bénéficie du soutien de son premier actionnaire,
Nice & Green SA (société d’investissement basée en Suisse), lequel continue à supporter la Société à
travers la mise à sa disposition de prêts obligataires simples couvrants les sommes nécessaires à son
fonctionnement.

🗳️ Assemblée Générale – 27 juin 2024

Retrouvez toutes les informations dans sur la page Assemblée Générale : ▶️