Dernièrement…

▶️ Retrouvez l’interview de @fabriceplasson pour @LyonDecideurs tournée lors de l’événement Lyon Pôle Bourse le 28 septembre dernier. #biocontrole #news #strategie

📣 Communiqué de Presse : https://bit.ly/3UjM17U
C’est officiel ! Les équipes d’#Amoéba sont heureuses de vous annoncer que l’#US EPA a approuvé l’utilisation du lysat d’amibe Willaertia magna C2c Maky comme #substance active utilisable en #agriculture aux #USA. 🌱

📣 Communiqué de Presse : https://bit.ly/3EWyVc2
🌱 #Amoéba a le plaisir d’annoncer la publication des #résultats d’#essais en champ 2022, une année record en nombre et en performance avec plus de 120 essais réalisés ou en cours à travers le monde

📣 Communiqué de Presse: https://bit.ly/3Th8RwF
💧#Amoéba retire son dossier #biocide au #Canada afin de concentrer nos ressources sur les priorités #stratégiques, telles que le déploiement de notre agent #biocontrôle en Europe et aux USA et du biocide en circuits fermés aux USA

Résultats Amoéba 2021

Amoéba annonce ses résultats annuels 2021 et la poursuite du développement des applications biocide et biocontrôle

Chassieu (France), le 31 mars 2022- 17h45 – AMOEBA (FR0011051598 – ALMIB), producteur d’un
biocide biologique capable d’éliminer le risque bactérien dans l’eau et les plaies humaines, et d’un
produit de biocontrôle pour la protection des plantes, encore en phase de développement, annonce
aujourd’hui ses résultats annuels pour l’exercice clos au 31 décembre 2021.
Le Conseil d’Administration, qui s’est réuni le 31 mars 2022, a arrêté les comptes sociaux et consolidés
du Groupe Amoéba pour l’exercice clos le 31 décembre 2021.
Les Commissaires aux Comptes ont effectué leurs travaux d’audit et n’ont pas relevé d’anomalie
significative de nature à remettre en cause la conformité de ces derniers. Les rapports de certification
sont en cours d’émission.

Des résultats 2021 en ligne avec ceux de 2020
Au 31 décembre 2021, le résultat opérationnel d’Amoéba s’établit à -5 579 K€ contre -6 156K€ au
31 décembre 2020.
• La société en attente des autorisations de commercialisation sur ses applications biocide et
biocontrôle n’a réalisé aucun chiffre d’affaires au cours de l’exercice 2021.
• Les subventions sont en augmentation par rapport à 2020. Elles sont principalement
constituées du Crédit Impôt Recherche et reflètent la poursuite des efforts faits par
l’entreprise en matière de recherche et développement sur son application biocontrôle au
cours de l’année 2021.
• Les frais de déploiement industriel sont en baisse par rapport à l’année précédente. • Les dépenses de Recherche et Développement s’établissent à 2 178 K€ en hausse par rapport
à 2020 (1 612 K€). Cette hausse est due au reclassement des dépenses de R&D engagées pour
soutenir les dossiers règlementaires classées en 2020 en dépenses administratives.
• Les frais de marketing et ventes (225 K€) restent stables.
• Les frais généraux et administratifs s’établissent à 2 980 K€, en baisse de 858 K€ par rapport
à l’année précédente. Cet écart est principalement dû au reclassement des études
règlementaires sur la ligne Recherche et Développement.
• Le résultat financier comprend principalement des charges d’intérêts liés aux emprunts
bancaires (1 260 K€) et à l’opération OCAPI (1 021 K€).

Le résultat net s’établit ainsi à -7 817 K€ contre -8 157 K€ au 31 décembre 2020.
Au 31 décembre 2021, les capitaux propres de la société s’élèvent à 0,2 M€ contre 2 M€ au
31 décembre 2020.
L’endettement financier de la société s’élève à 12.5 M€ et est principalement constitué du prêt BEI et
des intérêts capitalisés (6,1 M€), de l’emprunt obligataire résultant des obligations émises et non
encore converties à la clôture (5.9 M€) et des dettes liées aux obligations locatives (0,5 M€).
La trésorerie de la Société au 31 décembre 2021 s’élève à 7 275 K€ contre 4 975 K€ au
31 décembre 2020.

Une année principalement marquée par la poursuite du développement de l’application
biocontrôle pour la protection des plantes et le suivi des dossiers règlementaires de
commercialisation des applications biocontrôle et biocide
.

Au cours de l’année 2021, Amoéba s’est concentrée sur les axes principaux suivants :

  1. Poursuite du développement de l’application biocontrôle pour la prévention des maladies des
    plantes

    • Le 6 avril 2021, la Société a annoncé le lancement d’une nouvelle campagne d’essais au
    champ sur un large spectre de cultures (dont la vigne, les céréales et les cultures
    maraichères). Plus de 200 essais réalisés en propre par Amoéba ou ses partenaires
    agrochimiques ont été programmés dans le monde (Europe, Amériques, Asie). Cette très
    large campagne avait pour objectifs d’approfondir les connaissances sur la substance
    active, de comparer plusieurs formulations, d’élargir la connaissance du spectre d’activité
    et de générer, en Europe, des résultats pour alimenter les futurs dossiers de demande de
    mise en marché des produits formulés de biocontrôle.
    • Le 29 juillet 2021, la Société a confirmé les résultats prometteurs de la troisième
    campagne d’essais au champ contre le mildiou et l’oïdium de la vigne.
    • Le 24 août 2021, la Société Amoéba a annoncé les résultats de sa seconde campagne
    d’essais agronomiques en Europe contre les maladies des céréales. Une quinzaine d’essais
    ont été mis en place dans 3 pays (France, Italie, Allemagne.)
    Les principales maladies visées étaient :
    • sur le blé : la rouille jaune, la septoriose et la fusariose des épis.
    • sur l’orge : la rhynchosporiose ;

Les résultats de cette année confirment l’efficacité des formulations de biocontrôle
d’Amoéba contre les principales maladies des céréales, le plus grand marché
fongicide d’Europe.

  1. Poursuite des demandes d’autorisation de commercialisation (AMM) des applications biocide et
    biocontrôle

    • Le 6 avril 2021, Amoéba a déposé une nouvelle demande d’approbation de la substance
    active biocide, l’amibe vivante Willaertia magna C2c Maky, et des produits biocides la
    contenant, auprès de l’Agence américaine de Protection de l’Environnement, l’U.S. EPA
    (U.S. Environmental Protection Agency).
    • Les 5 juillet et 15 novembre 2021, la Société a informé du report de la conclusion
    d’évaluation par Malte du dossier substance active biocide reportant sa soumission au 31
    mars 2022.
    • Le 14 décembre 2021, la société a mis à jour le calendrier de ses différents dossiers
    règlementaires ( cf Communiqué de presse du 14 décembre 2021)
  2. Poursuite des travaux de recherche sur la connaissance de l’amibe Willaertia Magna C2c Maky
    • Le 20 octobre 2021, Amoéba a annoncé la publication d’un nouvel article dans le journal
    « Pathogens » qui explique l’absence de multiplication intracellulaire de sept souches de
    légionnelles dans l’amibe Willaertia magna C2c Maky.
  3. Sécurisation du financement de la société • La Société a annoncé l’émission des première, seconde et troisième tranches de 60 obligations convertibles en actions dans le cadre de son nouveau financement obligatoire avec programme d’intéressement conclu avec Nice & Green. • Par ailleurs, Amoéba a démarré la restructuration de son endettement en effectuant au cours du mois de juillet 2021 un paiement anticipé du prêt BEI de 3 192 K€ (composé d’un remboursement du capital pour 1 750 K€ et d’intérêts pour 1 442 K€) soit 35% des sommes dues. Ce paiement ne remet pas en cause l’échéance initiale des sommes restantes en novembre 2022, qui ont été classées en dettes financières courantes au 31 décembre 2021.

Évolution récente et perspectives
La Société a annoncé le 7 janvier 2022 le report de l’émission de la 4ème tranche d’OCA. Celle-ci a été
émise le 7 mars 2022
Le 25 janvier 2022, la Société a annoncé la nomination, à titre provisoire, de Madame Sylvie Guinard
en qualité d’administratrice indépendante du Conseil d’Administration. Elle remplace Madame
Claudine Vermot-Desroches pour la durée de son mandat restant à courir, soit jusqu’à l’Assemblée Générale Ordinaire appelée à statuer sur les comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2022 et ce,
sous réserve de ratification par la prochaine Assemblée Générale Ordinaire du 24 mai 2022.

Le 25 mars 2022, la société a mis à jour le calendrier de ses différents dossiers règlementaires :
• Concernant l’application biocide (substance active: amibe Willaertia magna C2c Maky viable) en
Europe, l’autorité maltaise (MCCAA) s’était engagée à soumettre à la société le rapport
d’évaluation de la substance active au plus tard le 31 mars 2022 (voir Communiqué de Presse du
15 novembre 2021). En mars 2022, le MCCAA a informé Amoéba que quelques semaines
supplémentaires seraient nécessaires pour finaliser entièrement le rapport d’évaluation.
• Concernant l’application biocontrôle (substance active: lysat de Willaertia magna C2c Maky) en
Europe, l’AGES avait informé la Société que le rapport d’évaluation devrait être finalisé fin mars
2022 (voir Communiqué de Presse du 14 décembre 2021). En mars 22, l’AGES a annoncé à Amoéba
que, en raison de la situation exceptionnelle de pandémie en Autriche, de nombreux experts
évaluateurs étaient en incapacité ou en quarantaine, conduisant à une prolongation de
l’évaluation de quelques semaines.
• Pour les autres applications en cours d’évaluation (biocide aux USA et au Canada; biocontrôle aux
USA et au Brésil), les informations fournies dans le Communiqué de Presse du 14 décembre 2021
sont toujours valables.
Les procédures de demande d’autorisation des applications biocide et biocontrôle, auprès des
autorités réglementaires, sont détaillées dans le Document d’Enregistrement Universel déposé
auprès de l’Autorité des Marchés Financiers le 12 avril 2021 sous le numéro D21-0289, en
particulier à la sous-section 5.4.3 « Procédures d’enregistrement des produits ».

La société se prépare à réaliser sur 2022 une nouvelle campagne de tests au champ de son produit de
biocontrôle.

Le programme prévu en 2022 s’articulera autour des thèmes suivants :
• Essais pour l’AMM en Europe de la formulation sélectionnée sur le mildiou de la vigne.
• Après les excellents résultats obtenus en 2021, intensification du programme oïdium sur vigne
• Intensification du programme contre les mildious et oïdiums des cultures maraichères afin de
préparer de futures demandes d’AMM
• Poursuite du programme céréales en particulier contre les rouilles, la septoriose et la fusariose des
épis.
• Essais sur des cibles nouvelles : en particulier la tavelure du pommier, un sujet majeur, à la suite
de résultats prometteurs obtenus en chambre climatique.
• Poursuite de l’évaluation contre la rouille du soja et celle du caféier (Brésil, premiers essais en
cours)

En parallèle des applications existantes (biocide et biocontrôle), Amoéba reçoit de nombreuses
sollicitations pour intégrer sa solution dans de nouveaux champs d’exploitations. Une évaluation
scientifique stricte de ces opportunités est menée en permanence par notre laboratoire et des
laboratoires experts externes.

A la date d’arrêté des comptes, la Société dispose d’un fonds de roulement net suffisant pour faire face à ses obligations et à ses besoins de trésorerie sur les douze prochains mois, estimant pouvoir faire face à ses engagements pris jusqu’en décembre 2023. Les comptes clos au 31 décembre 2021 ont été arrêtés par le Conseil d’Administration du 31 mars 2022 selon le principe de continuité d’exploitation au vu des prévisions d’activité et de trésorerie.

Prochain rendez-vous :
Assemblée Générale des actionnaires : le 24 mai 2022